Ces animés qui questionnent

Publié le 20/01/2016

Depuis quelques temps (années…) je regarde de plus en plus d'animés venus de ce chouette pays qu'est le Japon et je dois dire que je suis tombé sur quelques uns qui posent des questions très intéressantes.

 

Je suis très friand d’œuvres qui interrogent, qui bousculent les clichés et les conventions du dessin animé pour aborder un thème plus tabou ou plus inquiétant. Je vais donc lister ici les animés que j'ai vu ou que je compte voir avec un bref résumé accompagné de mon avis sur ceux-ci. Je tiens à préciser (est-ce utile ?) que certaines de ces œuvres peuvent être réservé à un public avertis en raison de scènes violentes. Quand je parle d'animé il peut s'agir de série comme de film d'animation, en espérant que cette liste vous fasse découvrir de nouvelles choses.

 

I – Serial Experiment Lain (SEL)

SEL n'est pas forcement le meilleur exemple pour commencer cette liste car très difficile à interpréter. Cet animé centré sur le personnage de Lain, une jeune fille solitaire, interroge sur le sens de la vie, la philosophie de cette dernière, la religion et l'avenir « humain » dans un monde interconnecté. Entre graphisme et musique très acide on voit le personnage évoluer entre deux mondes jusqu'à ne plus les différencier. Il s'agit vraiment d'une œuvre très intéressante mais l'ayant vu jeune je ne veux pas tirer de conclusion trop hâtive.

 

II – Psycho Pass

Cette série est réellement réussie que ce soit sur le plan du scénario comme de la réalisation audiovisuelle. Nous sommes directement plongé dans un japon futuriste qui s'est fermé au reste du monde et dont le taux de criminalité frôle le zéro et ce grâce à une « intelligence artificielle » capable de détecter les Hommes sur le point de commettre un crime (Oui un peu comme dans Minority Report). Le personnage principale est une jeune inspectrice de la brigade criminelle qui, devant ce système se passant à 90 % de l'intervention humaine, va bousculer ses idées lorsqu'un criminel ne peut être juger par le système.

On s'attache vite aux personnages qui n'hésite pas à citer des philosophes afin d'appuyer leurs propos.

 

III – Steins;Gate

Le début est plutôt long et ennuyeux c'est vrai, on fait la connaissance Rintar? Okabe (alias Hououin Ky?ma) un savant fou autoproclamé qui tente de découvrir l'utilité de son téléphone à micro-onde. Rapidement la série s’accélèrent révélant un méli-mélo temporel génial à base de paradoxes et sentiments amoureux.

Il faut savoir que à l'origine ce projet est un jeu vidéo avec pour idée de base : 99 % de sciences et 1 % de fantaisie, à voir si on aime les univers paradoxales et les voyages dans le temps.

 

Credit image : DrawTheLegend

Publié dans reflexions anime serie art


captcha